Diabète: nouvelle conception, nouveaux espoirs  
sitemed.fr

ACCUEIL

SOMMEIL
RÊVES

CHRONOBIOLOGIE

PSYCHOSOMA

DIABÈTE

TOXICOLOGIE

LIVRES et
DOCUMENTS

AUTEUR

 

DIABÈTE

  1. Nouvelle biologie du diabète
  2. Glucagon et Diabète
  3. Destruction des cellules β
  4. À suivre
  5. Bibliographie
  1. Voir Tempête sur le diabète
  2. Abstract - Storm over diabetes
  3. Résumé - Tempête sur le diabète

SOMMEIL et RÊVES

  1. Généralités
  2. Faut pas rêver
  3. Le sommeil paradoxal
  4. Fonction du sommeil paradoxal
  5. De Freud à Jung
  6. Inconscient et monde moderne
  7. Analyse des rêves
  8. Freud et le rêve
  9. Rêve et maladie
  10. Rêves d'animaux
  11. Rêves d'hommes célèbres
  12. Panorama

CHRONOBIOLOGIE

  1. Présentation
  2. Introduction
  3. Michel Siffre
  4. Généralités
  5. Rythmes complexes
  6. Origines des rythmes
  7. Médecine moderne et chronobiologie
  8. Maladies et rythmes biologiques
  9. Rythmes de travail, maladies, accidents
  10. Neuropsychisme et rythmes
  11. Législation
  12. Conclusion
  13. Bibliographie

PSYCHOSOMA

  1. Présentation
  2. Historique
  3. Prix Nobel médecine 1977
  4. Nobels et stagnation thérapeutique
  5. Médecine globale et Rêves

TOXICOLOGIE

  1. Médecine et Toxicologie
  2. Toxiques, cibles, auto-anticorps
  3. Toxiques en agriculture
  4. Vaccinations et toxicologie
  5. Le syndrome aérotoxique
  6. Soins dentaires, à venir
  7. Bibliographie et liens

LIVRES

  1. 2014 Tempête sur le Diabète
  2. 2013 Tintin, forces obscures
  3. 2010 Le Journal de mes Nuits
  4. 2005 L'échec de la Médecine
  5. 2003 Sommeil et rêves

DOCUMENTS .pdf à télécharger

  1. Épidémies dans l'histoire des peuples
  2. Abstract - Storm over diabetes
  3. Résumé - Tempête sur le diabète
  4. Chronothérapie, prise de médicaments
  5. Prescrire: Médicaments à écarter

 

CHARTE ÉDITORIALE
Voir page AUTEUR

 

 

La nouvelle biologie du
diabète type 1

 

« Le Glucagon, condition sine qua non du diabète. »

À Roger Unger, géant de l'endocrinologie, ignoré par l'Académie et les facultés de médecine. À Roger Guillemin, prix Nobel de médecine, membre de l'Académie, qui a jugé validé ce travail sur le diabète.

Dr Jean-Michel Crabbé
le 2 janvier 2019

mail jmc

 

 
Une nouvelle biologie du diabète

 

 

Le savez-vous ? Depuis un siècle le diabète flambe partout dans le monde sans la moindre explication officielle. Élaboré dans les années 1920, le modèle classique du diabète type 1 est incapable d'expliquer ce phénomène et laisse de grandes questions sans réponses. D'autre part, les traitements actuels s'accompagnent de variations imprévisibles de la glycémie et provoquent de multiples conflits entre les patients et leurs médecins.

Le modèle physiologique traditionnel est un faux. Au cours de dernières décennies, différentes observations cliniques, biologiques, histologiques, thérapeutiques et épidémiologiques ont été négligées parce qu'elles remettaient en cause cette conception classique du diabète. Parmi ces travaux, ceux de Roger Hunger sur le Glucagon, principal responsable du diabète, ont été reconnus par la communauté scientifique et récompensés par le prix Rolf Luft 2014 du Karolinska Institut, dernière marche avant un prix Nobel.

La médecine académique manque totalement de rigueur scientifique en méprisant tous ces travaux. Les médecins restent figés dans leurs vieilles habitudes thérapeutiques, incapables d'abandonner une conception du diabète née il y a un siècle et de prendre en considération des travaux dont la valeur scientifique est indiscutable.

Il est grand temps d'écouter Roger Unger et de comprendre que le diabète T1 est une maladie assez différente de ce qu'on en dit depuis un siècle.

 
Roger Unger

Roger Unger 2014 : Recentrer le diabète sur le Glucagon

Point central de ces recherches, le travail du Pr. Roger Unger sur le Glucagon conduit à une véritable révolution physiopathologique et thérapeutique. Spécialiste en médecine interne et en endocrinologie, R. Unger a reçu le prix Rolf Luft 2014 décerné par le Karolinska Institut, home des comités Nobel, pour des décennies de travaux sur le Glucagon.

De nombreuses observations contredisaient déjà la conception traditionnelle du diabète T1, mais Roger Unger a montré que le Glucagon est une clé méconnue du diabète : « Le glucagon est une hormone hyperglycémiante longtemps négligée et considérée comme un facteur accessoire de troubles métaboliques. Nos recherches prouvent que l'excès de glucagon, plus que la carence en insuline, est la condition sine qua non du diabète, responsable de ses signes cardinaux. »

Sources : Roger H. Unger and Alan D. Cherrington, Glucagonocentric restructuring of diabetes: a pathophysiologic and therapeutic makeover, J. Clin. Invest. 2012; 122(1):4-12.
Young H. Lee, May-Yun Wang, Xin-Xin Yu and Roger H. Unger, Glucagon is the key factor in the development of diabetes, Diabetologia (2016) 59:1372?1375.

 
Glucagon, glucose et mort des cellules β

Le Glucagon et le glucose, responsables de la mort des cellules β productrices d'insuline

Expérimentalement, le glucose à fortes doses peut épuiser et détruire les cellules β productrices d'insuline.

Pendant des décennies les médecins et les chercheurs se sont livrés à une véritable enquête policière pour découvrir les causes de la mort des cellules β productrices d'insuline, sans jamais penser au Glucagon et au glucose lui-même.

Par son travail obstiné, Roger Unger a démontré le rôle principal du Glucagon sur l'hyperglycémie et l'acido-cétose du diabète, la carence en insuline passant au second plan. Il devient alors facile de comprendre que l'excès de Glucagon libère de grandes quantités de glucose qui vont épuiser et détruire les cellules β productrices d'insuline.

Les auto-anticorps ne sont pas la cause du diabète, mais des marqueurs de la destruction des cellules β productrices d'insuline par une surcharge en glucose.  


Stress, réaction centrale d'alarme et Glucagon

Les réponses à de multiples questions

Une fois que le Diabète T1 est recentré sur le Glucagon, les réponses à un grand nombre de questions deviennent très simples :

  • 1. Le Glucagon, principal responsable de l'hyperglycémie des diabétiques,
  • 2. Le Glucagon, responsable de l'acido-cétose des diabétiques,
  • 3. L'envahissement des îlots pancréatiques par des cellules α reflète l'intense production de Glucagon chez les diabétiques,
  • 4. Le Glucagon mobilise de grandes quantités de glucose qui épuisent et détruisent les cellules β productrices d'insuline,
  • 5. La destruction des cellules β provoque l'apparition d'anticorps, qui ne sont pas responsables du diabète.
  • 5. L'hypersécrétion de Glucagon est entretenue par une réaction centrale d'alarme en présence d'un stress intense et prolongé.
  • 6. Parmi les multiples stress susceptibles de conduire à un diabète, l'exode rural, l'abandon de l'allaitement maternel et le mode de vie occidental ont un rôle important.
  • 7. Le stress, qui majore la sécrétion de glucagon et la glycémie, est également un facteur d'instabilité des diabètes traités.
  • 8. Le diabète n'est pas contagieux,
  • 9. Il existe une prédisposition génétique au diabète.

Toutes ces questions sont évoquées dans les pages suivantes et détaillées dans Tempête sur le diabète

L'ancienne conception du diabète T1, fondée sur une carence en insuline d'origine auto-immune, est erronée et le diabète est, pour l'essentiel, une maladie du stress au coeur de notre civilisation occidentale.

 

Les origines d'une pandémie dramatique

Après avoir éliminé toutes les causes toxiques, infectieuses, génétiques du diabète, les chercheurs ont conclu que cette maladie était d'origine auto-immune en raison de la présence d'anticorps spécifiques. Cependant rien ne prouve que ces anticorps sont la cause première du diabète et de son évolution épidémique, et les traitements par immunosuppresseurs ont complètement échoué.

Épidémiologie, stress et diabète

En revanche, les études épidémiologiques ont mis en évidence différents facteurs environnementaux capables de déclencher un stress important avec une réaction centrale d'alarme et une activation des métabolismes hyperglycémiants. Parmi ces facteurs, l'abandon de l'allaitement maternel, l'exode rural et les multiples stress d'une vie citadine sont au premier plan partout dans le monde.

 
Tempête sur le diabète

Tempête sur le diabète

Synthèse des recherches de ces dernières décennies, ce livre développe ces pages web et présente un nouveau modèle du diabète dans lequel le Glucagon tient la première place. Il montre encore comment les multiples stress de la vie moderne activent la sécrétion de Glucagon et jouent un rôle essentiel dans le déclenchement et l'évolution d'un diabète.

Tempête sur le diabète a reçu le soutien du Pr Roger Guillemin, prix Nobel de médecine :

« La Table des Matières du livre de J.-M. Crabbé est une stupéfaction pour le non initié, mais un sommaire des multiples causes qui conduisent au dérèglement des systèmes naturels disponibles à notre naissance, comme on les reconnaît actuellement, et qui toutes conduisent à un diabète, le plus souvent accompagné d'obésité. Là encore les mécanismes impliqués sont de mieux en mieux expliqués. [...] » Pr Roger Guillemin - Salk Institute, décembre 2013.

Ce nouveau modèle très cohérent montre que les stress de l'exode rural, de l'abandon de l'allaitement et d'un style de vie moderne sont directement responsables du diabète T1. Ce travail s'adresse à toute personne concernée par une épidémie planétaire inexpliquée, dramatique et invalidante, et il s'adapte aussi au diabète type 2 et à l'obésité.

Dr J.-M Crabbé, Tempête sur le diabète, Éditions Academia/L'Harmattan, 2014.
ISBN 978-2-8061-0194-5  -  Disponible sur Amazon.

 

[RETOUR] - [Suite : ROGER UNGER ET LE GLUCAGON]

 

 

The licensor permits others to copy, distribute and display this work. May not use for commercial purposes unless the licensor's permission. In return, you must give the original author/publisher credit :
Tempête sur le diabète -- ISBN : 978-2-8061-0194-5
Dr J-M Crabbé -- Besançon, France -- www.sitemed.fr
Editions Academia -- Louvain-la-Neuve, Belgique -- www.editions-academia.be